Toi, l’étrange pays

Contact-Improvisation – Exploration – Altérité – Toucher

« A ton contact,

Toi l’inconnu,

Étrange pays,

Es-tu sage ? »

Depuis 2016, le contact improvisation influence autant ma vie que ma pratique artistique : une forme de jeu poétique instant après instant, un laboratoire et une méthodologie de la rencontre, une voie de création, une forme de communication des plus sensibles et délicates.

Le contact improvisation est un champ de recherche par le mouvement initié par Steve Paxton en 1972 aux Etats-Unis « Un art martial, mais sans le martial… un art-coopération. »*

L’exploration se réalise dans un espace entre l’infini et la finitude : découvertes, partages et création dans la limite des corps et de l’espace avec une attention à l’acte intérieur et au besoin de s’accommoder aux décisions du partenaire.

Le passage de différents états…observer, tomber, stopper, chercher, rouler, rire, reculer, donner, recevoir…pour toujours mieux percevoir le dialogue en œuvre. Comme une métaphore vivante du potentiel de communication des corps humains confrontés au réel où le spectateur prend part au jeu des corps.

Une forme de jeu artistique intéressée d’abord par la démarche avant la représentation même si la place d’un public s’avère intéressante car un groupe de personnes qui concentre son attention  dégage de l’énergie sur laquelle vont s’appuyer les danseurs.

Afin de déconstruire l’attitude passive d’un mouvement virtuose et du plaisir du spectateur, le caractère informel et explicatif de l’évènement, de ce « concert improvisé », peut être introduit afin qu’il puisse apprécier avec le risque, la découverte et ses propres révélations…

– Miae Ka

Juin 2018

Palais de la femme - Jam de Contact improvisation

Palais de la femme – Fin d’une jam de Contact improvisation – 2017

*Pour aller plus loin :

Steve Paxton remonte aux sources du geste

Dans les pas de Steve Paxton, libérateur des corps

Catégories :