Poet, interdisciplinary and performing artist

reveNée en Corée, j’ai été adoptée et j’ai grandi en France. Ce primo-déplacement migratoire m’a donné l’occasion de chercher et d’établir des points de passage dans ma compréhension du monde. J’envisage cela comme un potentiel de rencontre, un mouvement créatif, du jeu performatif, du sensible et de la réflexion.

Depuis toujours, je joue et crée avec la relation pour tendre vers une humanité nomade et féconde, où les polarités s’attirent, s’écoutent, se frottent, créent, entre vie intérieure et rencontre de l’autre, entre intime et politique, entre émotion et pensée, entre sensation et mots, entre…

Ma recherche esthétique explore le potentiel à l’œuvre dans le mouvement de la rencontre comme une forme de résilience, de résistance des voix invisibles et/ou oubliées pour réveiller la mémoire des liens perdus : corps, spiritualité, langages, cultures et pratiques ancestrales.

Mon travail est à la fois personnel et politique. Il articule praxis et production artistique à travers l’art-performance, l’exploration dansée, parlée, écrite, dessinée et la captation de sa trace. J’y engage la figuration de mon corps et développe un processus créatif et des ressources au contact de ce qui émerge dans le moment présent.

Depuis 2015, je publie mon travail sur le web sous une forme de « fablab sensible » avec ce pseudonyme « Miae Ka », à travers de vidéos, poèmes, notes, articles, reportages pour prolonger l’exploration des perceptions, des communautés et de la communication émergente dans le monde réel en lien avec la réappropriation des imaginaires.

Au delà de mon expression artistique, j’aspire à rejoindre l’autre, à dialoguer à cet endroit où nous pouvons sentir et réfléchir autour de ce que questionne l’art, au fond, une façon de « sentir la vie » ensemble.

capture23-e1528298887463.png

Gabrielle Miae Ka