Vous êtes mon poème

Fevrier Gros Fichiers

Longtemps longeant

Le bord de la rivière

Ce matin, je prends le courant

et me laisse couler dedans.

 

De la Provence à la frontière DMZ

Entre le Nord et le Sud

Vous

Les artistes !

 

Voyez-vous la lisière dans nos regards

Le désir de nous relier

Si difficile d’accepter la paix ?

Sommes nous fâchés de regarder les fragilités ?

Aimer, une possibilité

Luttez, dansez en vérité.

 

Dans ces jours se renouvelle l’hiver

De nos âmes s’inquiète le printemps

Nos corps dispersés

Portent une même humanité.

 

Au contact de nuitées

Comment se pardonner

Dans nos erreurs, un trésor

Où l’unité se cherche

Non plus de sermons

Tôt ou tard

donnons.

 

Vos partages m’inspirent.

Vous êtes mon poème.

Hier, aujourd’hui et demain.

 

Mardi 27 février

/ Poème-Collage / Inspiration à l’écoute du web : correspondances et réseaux sociaux.


* La zone coréenne démilitarisée, abrégée en DMZ (de l’anglais demilitarized zone) est une étroite bande de terre servant de zone tampon entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. D’une longueur de 248 km pour environ 4 km de large située de part et d’autre de la frontière. (Source Wikipédia)

Catégories :Poèmes

Tagged as: , ,

4 replies »

  1. Oh ce poème, ces mots comme des émotions en suspension, au delà des lignes de frontières et de vie, ces mots comme un printemps d’espoir… ces mots comme des agents de liaison du coeur…
    « Vienne l’été vienne la lumière/ Les jours arrivent avec l’espoir »
    L’espoir a le son de ta voix qui écrit tes mots de l’intérieur comme une trace extérieure creusée à même la terre, près d’une rivière qui coule paisible et tendre, dans les no-mans-land de la création…

    • L’espérance portée par les mots, des images soutient la mise en acte, la confiance en ce monde qui advient. Allez, continuons de chanter, de danser, de se relier dans le sens de la joie !

  2. Touchée, touchée au plu profond de mon rêve, au plus profond de mon cœur!
    Je ne sais dire pourquoi, comment, et peu m’importe en fait!
    J’ai ressenti le flot de la rivière et le plongeon,
    le fait de se laisser porter par le flux.
    A t’il imprégné mon imaginaire, au point de l’impacter?
    J’ai commencé à lire,
    Puis j’ai parlé au téléphone de mon prochain atelier Life Art au téléphone,
    Nous avons trouvé le thème de l’atelier : LAISSER PASSER LE FLUX
    Coincidence ou battement d’aile du papillon, tout se contamine, tout rebondit, même nos inconscients se connectent!
    J’adore ce thème en tout cas et mon besoin de légèreté est totalement nourrit!
    Merci la vie
    Merci la vie qui asse par Gabrielle!

    Marie

    • Merci Marie ! Battement d’ailes des papillons pour rejoindre en légèreté l’air du printemps et se virevolter avec d’autres papillons, ici ou ailleurs, dans le Sud de la France, ou dans le sud de la Corée 🙂 Je pars pour quelques jours. Je te recontacte à mon retour. A bien-Toi !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s